Le plaisir du sport...

25 juin 2019

Belman 2019

Après un premier cross-triathlon hivernal en avril et un duathlon nature en mai, juin annonçait le premier triathlon distance standard pour cette année 2019.

Direction donc la région de Malmédy, Robertville pour être exact à une heure très matinale puisque le départ est donné à 9h.

Un peu avant 6h, départ donc direction les Hautes Fagnes.

                                Afficher l’image source

 

Inscrite à la dernière minute, j'ai été attirée par un site internet flamboyant qui donne envie et un label "ocean lava triathlon" qui laissait présager une grosse organisation bien huilée.

Arrivée sur le site vers 7h30, je me rends vite compte que cette compétition sera sans doute assez folklorique et peu rigoureuse.

Premièrement je me suis inscrite tardivement, je me retrouve avec un dossard aux couleurs de la distance Half Ironman... Je m'empresse de le signaler à l'arbitre principal afin de ne pas me faire passer pour une tricheuse qui ne fait pas l'ensemble des boucles au programme.

Deuxièmement, le site indiquait précisément les distances de ce DO : 900m de natation, 39.4km de vélo avec 500 mètres de dénivelé positif et 8.6 km de course à pied. Déjà peu conventionnel pour une distance standard. Mais au final, nous aurons 1000m de natation, 39.5 km de vélo avec 700m de D+ et enfin (et surtout) 12.4 km de course à pied avec 150 mètres de D+. 

Troisièmement, une course ouverte à la circulation sur tout le parcours, sans l'avoir mentionné nulle part et avec pour seul signaleur à certains endroits de jeunes (très jeunes) et sans aucun doute bien gentils enfants ou scouts de la région. Les rares adultes situés aux endroits plus dangereux n'étaient pas présents lors du premier tour en vélo ou étaient au téléphone et ne géraient absolument pas la circulation. J'ai du à certains moments monter sur le trottoir pour éviter les voitures...

Quatrièmement, des ravitos trop lights et à nouveau pas encore installés lors du premier passage vélo (et j'étais loin d'être en tête de course...).

Enfin, un chronométrage amateur pour lequel j'ai du signaler un cas de triche flagrant non remarqué par l'organisation.

Je tiens quand même à signaler les points positifs de la compétition :

- un site magnifique et une région splendide

- les goodies sympas 

- une course malgré tout agréable sous une météo clémente.

Passons maintenant au récit de la course :

                        IMG-20190622-WA0006 

A 9h, le départ est donné et c'est parti pour une bousculade trop longue sur le parcours natation. Après 18 minutes de course, je sors de l'eau contente d'en avoir fini avec cette partie et anxieuse à l'idée de devoir affronter la partie vélo avec le peu d'entrainement sur les 3 dernières semaines.

                                    IMG-20190622-WA0005

Je pars donc pour 2 boucles de vélo, vallonnées, que je prends à mon rythme sachant que la course à pied finale sera longue. Après 1h32, je pose le vélo et entame le dernier tiers de la course.

                                   IMG-20190622-WA0009

En route pour les 2 boucles de course à pied, costaude, avec aussi du dénivelé mais que je parviens à réaliser en négative split, et surtout, avec de bonnes sensations. 

                                   IMG-20190622-WA0026

Après 1h07 de course à pied et 3h02 de compétition, je franchis la ligne contente d'en avoir fini et satisfaite du résultat malgré les dernières semaines difficiles niveau santé.

                                   IMG-20190622-WA0036

Suite au prochain épisode...

Posté par trilolotte à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juin 2019

Mai 2019 : bilan

Et oui, fin de mois oblige, on se fait un petit bilan en chiffres et en récit du mois écoulé.

                    Résultat de recherche d'images pour "image natation"

Côté natation, un mois pas très prolifique avec à peine 11 km et 4 heures 20 dans la piscine... Allez, j'avoue, ce n'est pas ma passion ! Néanmoins, les séances s'enchainent, c'est déjà pas mal...

                   Résultat de recherche d'images pour "image cycliste"

Côté vélo, un mois correct, une remise en route progressive et une alternance de VTT, vélo de route et home trainer. Cela nous donne donc 517 km et 20 heures 56 de selle. Il va falloir que je progresse dans cette discipline et surtout, que je me tienne à un plan d'entraînement plus spécifique.

                           Résultat de recherche d'images pour "image course à pied"

Enfin, côté course à pied, pareil que pour le vélo, on augmente progressivement en essayant de ne pas bruler les étapes. Je commence à sentir quelques progrès dans ce sport. Total de 97 km en 9 heures 22. Ma tendinite achiléenne est toujours présente, je fais du stanish tous les jours et croise les doigts pour que ça tienne...

Cela nous donne un total de 34 heures 38 de sport pour ces 31 jours que comptait le mois de mai.

Côté compétition, une belle victoire sur le duathlon de Thieusies m'a permis de garder toute ma motivation.

Maintenant, il ne reste plus qu'à faire pareil au mois de juin...

Keep training

Posté par trilolotte à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2019

Saison 2019 : acte 2

3 semaines après la première compétition de l'année, je décide, à la dernière minute, de participer à un duathlon nature pas trop loin de la maison histoire de remettre un peu de rythme dans les entrainements. Pas d'objectif particulier si ce n'est du plaisir...

Le duathlon se déroule à Thieusies et affiche des distances de 5km CAP (nature en deux boucles de 2.5 km) - 23km de VTT - 2.5 km CAP.

En ce 19 mai 2019, la météo est mausade, il pleut et le thermomètre affiche un petit 12°C.

Pourtant, la trifonction enfilée, il faut s'y mettre et s'échauffer. Sur ce genre de compétition courte, les départs sont toujours rapides et je sais d'ores et déjà que cela ne me conviendra absolument pas. 

Sur la ligne de départ, alors que nous nous refroidissons en attendant le coup d'envoi du starter, je repère quelques têtes triathlétiques connues et sais que la course sera dense.

9h45, le départ est donné. Les fauves partent pied au plancher et je me demande un peu ce que je fais là.

J'essaie de caler mon allure sur une dame quelques dizaines de mètres devant moi et m'accroche pour ne pas la lacher. Le souffle est court, l'allure soutenue (en tous cas pour moi) mais je tiens le coup. Après le premier tour, je passe la concurrente que je suis depuis le début et tente de garder un rythme correct sans trop me faire mal. J'arrive au parc à vélo avec à peine une vingtaine de mètres d'avance.                             

                        IMG-20190519-WA0016      

Je fais une transition éclaire (j'adore ça) et pars à mon rythme pour le parcours de VTT .

Malgré un peu de vent, le parcours est roulant, il y a deux descentes légèrement techniques et une côte qui pique un peu, le tout à faire 2 fois. Après environ 7km, je me fais dépasser par ma compère que j'avais suivi en CAP. Elle semble forte et me mets directement plusieurs centaines de mètres dans la vue. Je décide de garder mon rythme et de ne pas à tout prix vouloir la tenir. Et ce fut le bon choix car, bien que lorsque je passe sur le site de départ pour entamer mon deuxième tour en vélo, ma rivale a environ 20 secondes d'avance sur moi, je parviens à recoller vers le 15ème kilomètres et ne la lacherai plus par la suite.

                         IMG-20190519-WA0008

Je pose le vélo à peine quelques secondes devant elle et fais à nouveau une transition éclaire.

Pour la dernière boucle à pied, je démarre vite mais sans me tuer et crains un retour de derrière de ma concurrente directe. Pourtant, je garde un bon rythme durant les 2.5km qu'il me reste à parcourir et, après un petit sprint sur la ligne d'arrivée, je constate que j'ai bien distancé la suivante.

                          IMG-20190519-WA0026

Bilan final : un temps total de 1h48min et surtout, une belle victoire chez les dames. La course aura été serrée puisque la deuxième dame finit en 1h49 et la troisième en 1h50.

                          IMG-20190519-WA0034

Sportivement vôtre

Posté par trilolotte à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2019

Premier dossard 2019

Il m'aura fallu attendre le 28 avril pour enfin pourvoir prendre part à la première compétition de 2019.

J'y arrive sous entrainée, la fleur au fusil mais avec une énorme envie. L'envie d'enchainer, l'envie de m'amuser, l'envie de me confronter à d'autres...

 

C'est donc en direction de Spa que je me dirige ce dimanche pour un premier triathlon vert pour moi.

Jusqu'ici, je n'ai pas encore participé à ce type de triathlon nature, alors, ce sera un test. 

Ce test s'effectuera sur une distance courte : 500 mètres de natation en piscine, 22km de VTT et 5km de trail.

 

Arrivée sur le site, les évènements s'enchainent : récupération du dossard, installation du vélo et des transitions et repérage du site.

Les départs s'effectuent par vagues, l'occasion d'apercevoir les premiers athlètes effectuer leur transition.

Enfin, l'heure de mon départ approche. Le stress aussi. 

La météo est nuageuse à pluvieuse, il fait froid (à peine 8°C) et sur ce type de triathlon, beaucoup de choses peuvent arriver.

J'essaie d'oublier tout cela et me mets à l'eau avec 4 autres dames dans mon couloir.

On s'organise en fonction de nos temps annoncés et, quand le starter donne le départ, chacune prend sa place assez proprement.

                              natation TVF (2)

La première de notre couloir nage en 1'40" aux 100 mètres, impossible de la suivre...

Je me place donc deuxième, aux alentours de 1'50" aux 100 mètres et commence dès 200 mètres à dépasser les autres nageuses.

Après un peu plus de 9 minutes, je sors de la piscine et effectue une transition assez longue avant d'attraper mon VTT.

                              TVF nat

C'est ensuite parti pour 22 km dans les chemins forestiers de la région.

                              TVF trans

Les 12 premiers km sont en profil montant, environ 450 mètres de dénivelé positif, de quoi bien échauffer l'organisme et fatiguer les muscles.

La suite du parcours est, forcément, beaucoup plus descendante, ce qui, vu les températures basses de cet après-midi et la pluie qui s'est remise à tomber, refroidit considérablement les athlètes. Les pieds commencent à s'engourdir, les doigts font de même et la fin du parcours arrive enfin... Comme une délivrance...

                               TVF VTT1

Nouvelle transition et c'est parti pour 5 km de trail composé de 2 boucles de 2.5 km à travers bois et prairies. Les chevilles sont très sollicitées, le sol est irrégulier et la fatigue n'aide en rien. De plus, je n'ai jamais fait de trail, la découverte est rude !

                                TVF CAP (2)

Je m'accroche pour ne pas faire un temps trop catastrophique et, après 2h01, je passe la ligne d'arrivée de ce triathlon vert des fagnes.

Au final, je prendrai la 2ème place chez les dames, très heureuse de cette première participation.

                                TVF podium

Posté par trilolotte à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2019

Des kilomètres ou des minutes ?

Grande question philosophique : lorsqu'on s'entraine de façon intensive et très régulière, on aime savoir de façon hebdomadaire, mensuelle et annuelle ce qu'on a fait et en quelle quantité.

Des petits bilans réguliers qui rassurent ou angoissent et nous permettent de nous dire si oui ou non, on est sur la bonne voie dans la progression.

Dans ce contexte, la question du jour est la suivante : pour le vélo principalement, est-il préférable de compter le nombre d'heures de selle ou les kilomètres parcourus.

                                   Afficher l’image source

Etant personnellement fan de sport en tout genre, je pratique non seulement le vélo sur route mais aussi le home-trainer ainsi que le VTT.

Si sur la route, le corrélaire est facile à faire entre distance et temps, ce ne sera pas la même histoire en VTT et, selon le parcours choisi sur son programme d'entrainement sur home trainer (zwift pour moi), cela pourra varier énormément en HT.

Alors, personnellement, je suis plutôt adepte des heures de selle pour tirer des leçons plutôt que de regarder aux kilomètres.

Néanmoins, lorsqu'on se met à discuter avec des triathlètes ou des cyclistes sur route, il est parfois perturbant de les entendre annoncer des kilomètrages énormes et de se dire que l'on ne doit pas être à leur hauteur...

Après, c'est toujours à la pédale que la vérité explose...

Moralité, les heures et les kilomètres sont tous deux essentiels lors des bilans mais il est important de différencier une pratique d'une autre et de ne pas vouloir à tout prix afficher X milliers de kilomètres sur son compteur.

 

Sportivement votre

Posté par trilolotte à 13:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]


21 février 2019

Une bouffée d'Oxygène

Tout bon triathlète qui se respecte et qui aime pratiquer son sport n'y échappe pas : il faut une licence.

Hélas, en Belgique, qui dit licence dit club. Comme dans la majorité des autres pays d'ailleurs.

Est-ce une volonté de la ligue de pousser les athlètes vers les clubs ou y a-t-il une autre raison à cette imposition ? Je ne le sais pas mais je vous avoue avoir longtemps hésité avant de retourner vers un club.

En effet, il n'est pas toujours simple de se libérer pour les entrainements prévus au sein d'une structure et, souvent, les structures imposent quelques obligations aux athlètes qui ne sont pas toujours simple à respecter quand la seule chose qui nous importe est de pratiquer le sport.

Après plusieurs semaines de réflexion et un comparatif des offres proposées, je pense avoir enfin trouvé mon bonheur.

Ce sera donc avec l'Oxygène Triathlon Club (OTC) que je traverserai cette année 2019.

                         thC1CUR1AR

Un club pas élitiste, ouvert à tous avec une ambiance familiale des plus agréables.

Merci à eux de m'avoir accueillie pour une première séance de natation ce lundi.

Me voilà donc encadrée et entourée pour une année qui, espérons le, me permettra un épanouissement sportif en tous temps...

 

Sportivement votre

Posté par trilolotte à 06:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2019

La reprise

Et oui, après plusieurs semaine de retrait sportif, il faut s'y remettre...

Alors, dès le début d'année, on sort les runnings, on monte sur le home-trainer et on reprend la direction de la piscine.

Néanmoins, avec notre météo hivernale,

IMG_20190202_080656

c'est dans la cave que se déroule la plupart des entrainements triathlétique.

Alors, on prépare le ventilateur, les bidons de boisson isotonique et la serviette éponge et on reste focus... coûte que coûte...

 IMG_20190202_090914        IMG_20190202_110300

 

Keep training...

 

 

Posté par trilolotte à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2019

Bienvenue à 2019

Voila, ça y est, nous avons enfin mis les pieds dans cette nouvelle année...

Afficher l’image source

365 jours qui, espérons le, nous offriront de magnifiques moments de bonheur et de plaisir.

Et maintenant, place au sport...

Posté par trilolotte à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2018

Half IM Lanzarote 2018

Après plus de 5 années sans triathlon, c'est la fleur au fusil que je décide de m'inscrire à l'ironman 70.3 de Lanzarote.

Cette inscription faite au mois de mai, il ne me restait plus qu'à m'entrainer et croiser les doigts pour espérer finir l'épreuve.

Une reprise plus que difficile, une blessure au tendon d'Achille récurrente et quelques nombreux kilomètres de sport plus tard, je me retrouve nénamoins sur la magnifique ile venteuse des Canaries.

Au pire, cela nous fera une semaine de vacances et au mieux, une médaille de finisher en plus.

Arrivée le mercredi soir, soit 3 jours avant le jour J, je suis déjà très contente de retrouver mon vélo indemne.

La veille de la course, c'est préparatifs, briefing, récupération du kit de course et dépôt du vélo.

Ensuite, place au repos (avec un peu de stress...)...

Le 6 octobre 2018, réveil à 4h45, petit déj au gatosport et direction le bus de la course pour un transfert nocturne vers le Club La Santa d'où sera donné le départ.

J'y retrouve mon vélo intacte et termine les derniers préparatifs.

La zone de transition grouille de triathlètes en stress et pressés d'en découdre.

A 7h, le couperet tombe, ce sera avec combinaison autorisée (ouffff !!! ).

Je termine donc de me préparer, enfile ma combi, vérifie que mon ship est bien attaché et me dirige vers la plage de départ.

Les vagues de départ s'enchainent avec les pros en premier (d'abord les hommes puis les femmes), ensuite les groupes d'age homme et enfin, à 7h36, les groupes d'age femme. 

Et c'est parti pour un pugilat de plus de 20 minutes. Très vite, nous rattrapons les derniers hommes qui ne se laissent pas dépasser et, vu le faible niveau de l'eau, on essaie de nager proprement dans une sorte de vase sablonneuse.

L'absence de rolling start reste une grande interogation pour moi car je n'ai jamais participé à un triathlon avec ce système de départ mais force est de constater que la natation n'a pas été des plus agréable.

Néanmoins, je reste focus et tente de poser ma nage, j'allonge comme je peux et, après 39 minutes de baignade, la première partie du triptyque est finie.

                                                     180_3rd-2448681-DIGITAL_HIGHRES-2583_025135-21766035

La transition est un peu longue, il faut déjà remonter jusqu'au parc à vélo et je me concentre pour ne rien oublier.

Une fois sur le vélo, j'entame mon plan de nutrition et trouve rapidement mon rythme. Il ne fait pas encore trop chaud, le vent n'est pas trop fort donc, je profite. Le parcours est constitué d'une première grande boucle de 60 km (30 km aller-retour) avec un dénivelé par trop important mais toujours présent suivi d'une deuxième petite boucle sur le même tracé mais de 30 km (15 km aller-retour). Ici, il n'y a pas de col infranchissable mais le parcours n'est jamais plat. On est toujours au combat, avec  2-3 % parfois 4-5 % de pente. Je pense à boire correctement et manger comme à l'entrainement.

                                                     149_3rd-2448681-DIGITAL_HIGHRES-2583_009703-21766004

Le parcours passe vite, je m'amuse mais, sur la deuxième boucle, je me rends compte que je n'ai pas été suffisamment raisonnable.

La chaleur est maintenant présente et la course est loin d'être finie.

Je descend du vélo après 3h20 d'effort cycliste et me prépare à affronter la partie la plus difficile du jour, le semi-marathon.

Ma blessure au tendon d'Achille durant les semaines d'entrainement m'a empéché d'être prête pour courir, je sais donc que je vais souffrir.

Pourtant, la galère sera bien plus grande qu'imaginée. Il fait affreusement chaud, il n'y a pas une zone d'ombre et je sais dès les premiers mètres que la finish line passera par une longue et grande souffrance. Alors, je tente de faire abstraction et alterne marche et course lente. Le parcours est composé de 3 aller-retour vallonné parsemés de ravito tous les 2 km environ.

                                                174_3rd-2448681-DIGITAL_HIGHRES-2583_023881-21766029

Je bois correctement, m'arrose et tente de faire passer les nausées et vertiges qui m'assaillent. Kilomètres après kilomètres, la course se termine et, après 7h01 de sueur et de plaisir, je franchis la ligne d'arrivée en apesanteur.

                                                     129_3rd-2448681-DIGITAL_HIGHRES-2583_002744-21765984

Comme d'habitude, le plus important pour moi est de se faire plaisir et de finir. C'est chose faite !

Maintenant, place à la récup et aux vacances...

 

Posté par trilolotte à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2018

Les longues sorties

Les longues sorties, un passage obligatoire pour les triathlètes au long court.

 

En effet, lorsque l'on prépare une course longue distance, on n'y coupe pas, il faut passer par des sorties longues en endurance où on teste le matériel, l'hydratation, l'alimentation ou encore la tenue.

Un bon moyen de se rassurer ou, éventuellement, de se rendre compte qu'on n'est pas encore prêt à affronter les kilomètres prévus le jour de la compet...

Pour ma part donc, cela fait quelques semaines que s'enchainent les parcours d'environ 90 km plus ou moins vallonnés en vue de l'half ironman de Lanzarote.

Parfois rassurée, parfois désabusée, je descend néanmoins à chaque fois du vélo avec un sentiment de devoir accompli... Et des paysages plein la tête...

IMG_20180909_093211   IMG_20180927_093056

                                          IMG_20180826_120802

Espérons maintenant que ces sorties paient le jour J...

 

Sportivement votre

Posté par trilolotte à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]